La permaculture

Quels différences entre permaculture, agriculture biologique et agroécologie

L’agriculture biologique est une branche de l’agriculture qui s’interdit tout recours à des molécules de synthèse (engrais, désherbants et pesticides chimiques) et promeut des normes exigeantes de respect des végétaux, des animaux et des agrosystèmes. Elle est régie par un cahier des chargs officiel et soumise à des contrôles et un agrément.

L’agroécologie propose une approche de l’agriculture qui intègre des considérations écologiques et sociales, afin de subvenir aux besoins alimentaires des communautés humaines dans le respect des agriculteurs et de la nature. Sa définition est plus floue que celle de l’agriculture biologique et elle n’est pas soumise à une législation spécifique. L’agroécologie n’exclut pas forcément le recours à des produits de synthèse.

 

L’objet de la permaculture est plus large que celui de l’agriculture biologique et de l’agroécologie puisqu’il dépasse la sphère agricole. Pour concevoir une installation vraiment écologique, la permaculture peut donc intégrer toutes les bonnes pratiques de l’agriculture bio et de l’agroécologie, et les croiser avec des approches vertes issues d’autres disciplines ; énergies renouvelables, écoconstruction…). La permaculture s’appuie sur une observation extrêmement poussée du fonctionnement des écosystèmes naturels. Elle permet d’aller plus loin que les approches plus anciennes, dont elle reprend du reste tous les acquis positifs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *